PKR / Lasek, pour les faibles myopies

Cette technique n’est généralement utilisée que dans les cas de petits défauts optiques (myopie et astigmatisme) et pour des cornées plutôt fines.
Elle n’est pas réalisable en cas d’hypermétropie ou de presbytie.
En effet, c’est une technique avec laquelle la récupération visuelle n’est pas immédiate et peut entraîner une douleur et des gênes optiques pendant deux à trois jours.

En raison de ces inconvénients, cette technique ne permet pas de réaliser de traitement bilatéral lors d’une même séance.
Deux à trois semaines minimum sont nécessaires pour pouvoir réaliser le traitement sur le deuxième œil.

Photokératectomie réfractive (PKR), méthode et technique

PKR laser de surface correction myopie astigmatismeL’œil est anesthésié par application de quelques gouttes de collyre.
La couche externe de la cornée est soulevée sur une épaisseur d’environ 40 microns.
Le laser Excimer est ensuite appliqué sur la surface afin d’en modifier la forme, c’est la photoablation.
Un pansement non occlusif est posé sur la cornée et le patient peut rejoindre son domicile.
Des traitements antibiotiques par gouttes et des larmes artificielles sont ensuite utilisés dans les jours qui suivent en traitement post-opératoire.

Lorsque la repousse de la couche externe s’est terminée (en général une quinzaine de jours plus tard) on procède de la même manière pour l’autre œil.

Avantages et inconvénients

Avantages : Moindre coût

Inconvénients : Récupération plus longue, douleurs, attente entre traitement des deux yeux

Évaluez le coût de votre intervention

Comment savoir si vous êtes opérable ?

test de vision centre laser lasik lyon